samedi 11 octobre 2014

L'imprimante 3D ? Mais n'oublons pas qu'il y a mieux : le "pianocktail"

Une question, ce matin :

Bonjour monsieur,
Je tiens tout d'abord a vous remercier pour vos travaux sur la cuisine note à note, qui me semble être l'avenir culinaire.  Elle m'a donné l'idée d'une machine à construire.
J'ai tout d'abord pensé a une imprimante3D pour créer les aliments. Mais après réflexion, je pense qu'on peu aller beaucoup plus loin. Avec de grandes mémoires et des automates on pourra enregistrer des livre de cuisine entier, et ainsi créer des fiches de recettes. Et c'est la que la cuisine note a note interviens. On pourra refaire les recettes d'autrefois sur le procédé note à note par ce mécanisme.


Une réponse :

Bonjour et merci pour votre message.
Une question amusante : pourquoi reproduire la cuisine traditionnelle quand on a la cuisine note à note ? C'est comme si l'on voulait faire un son de violon avec un synthétiseur : il vaut mieux faire des sons nouveaux.
Cela étant, l'imprimante 3D n'est qu'une mode, et pas nécessairement l'ustensile approprié. En 2002, j'avais ainsi introduit un "pianocktail", qui fait 500 milliards de combinaisons.

Bref, pour vous répondre enfin, OUI, il y a plein de choses possibles avec la cuisine note à note, exactement comme quand on a commencé à composé de la musique électroacoustique !